Le Monde de Xavier

Porsmelen, un petit coin de paradis

  • août 9

    A l’usage, il m’est arrivé d’avoir le bas du pantalon couvert de trace de graisse.

    La cause en est évidente, la chaine est visible sur une longueur importante. Une petite inattention dans la manipulation à l’arrêt et hop voilà le bas du pantalon taché. Après 3 taches, j’ai décidé de poser un cache.

    Le problème à résoudre était de cacher la chaine sans restreindre les capacités de la machine. En effet, la chaine passe à l’extérieur de la roue sur une couronne de dimension assez importante. Si le cache est trop grand, il touchera dans les virages à droite et limitera d’autant les capacités de virages.

    Solution : Un cache en plastique dur du diamètre extérieur de la couronne, accolé au plus près de la chaîne.

    • Avantage : chaîne protégée et pas de gêne dans les virages à droite. Seul un bruit indiquant le frottement du cache est entendu lors de virage serré. Le plastique utilisé est suffisamment dur pour protéger tout en étant assez souple pour ne pas entraver les virages. A cette fin, je conseille l’habillage externe des PC Dell ;-)
    • Inconvénient : protection partielle, la chaîne est encore visible. Malgré cela, je n’ai pas eu de nouvelle tache de graisse.

    J’ai ajouté une languette de protection en caoutchouc en fin de la protection d’origine. Dans l’idée de limiter les projections de graisse, dans le cas où. Je n’ai pas de trace de ce cas, mais comme j’ai rallongé le garde-boue d’origine, alors pourquoi pas la protection de la chaine…

  • août 7

    Malgré toutes ces qualités, la trottinette IPED-2 a encore quelques défauts.

    Le premier d’entre eux – de mon point de vue – est la capacité à rouler « tout temps » : Pour ceux qui ont essayé, le seul problème vient des projections de la roue arrière sur l’arrière du conducteur. Je suis revenu le dos trempé après 5 kms sous la pluie sur piste cyclable trempée.Contrairement à ce qu’on pourrait croire les projections de la roue avant sont complètement avalées par la trottinette et ne se retrouve pas sur le conducteur.

    Solution : un simple garde-boue fabriqué à partir d’un bout de chambre à air de roue de voiture découpé et collé sur le garde boue existant suffit à stopper les projections.

    • Avantage : La souplesse du caoutchouc protège des chocs.
    • Inconvénient : Pas très fini, le concept est validé, reste à trouver le bout de plastique ou de métal léger qui fera beau.

  • août 1

    J’ai pu essayer l’Egret-One. Design superbe, encombrement génial, poids surprenant : presque aussi lourd que l’Iped avec un encombrement qui semble 2 fois plus petit. Jusque là je suis sous le charme. Je mets le pied dessus et j’accélère. A ce moment là, le charme est mitigé pour s’évanouir à la première bosse, ça couine !!! La première montée me fait renoncer définitivement à l’idée d’étudier si cette trottinette saurait détrôner mon Iped.

    Les bruits de ressorts mal amortis de la roue avant et le moteur asthmatique au moindre faux plat, si ce n’est inutile lors de pente un peu longue m’ont convaincu qu’il est urgent d’attendre une version motorisé avec un moteur plus performant. A ce moment là, il faudra vérifier l’autonomie, moteur plus gros = plus de consommation = plus de poids ?

    Dernier détail négatifs, les roues pleines, en fin de test, quelques gouttes de pluie ont mouillés l’asphalte du trottoir (50% de zone humide)) qui m’ont values un beau dérapage dans un virage à une vitesse raisonnable, que se passerait-il en cas de freinage d’urgence sur du mouillé ? Je préfère ne pas faire le test.

    Toutefois, la qualité est là, pour ceux qui cherche un véhicule pour faire du plat : couloir du métro ou grand entrepôt avec un asphalte miroir, cela doit convenir, sinon préférer une trottinette à pneus gonflables, seul capable de fournir un amortissement de même qualité et surtout une adhérence largement supérieure.

    Tagged as: , ,
  • mar 10

    Motard depuis trop longtemps et papa depuis quelques années, je vois le danger augmenté avec tout ces nouveaux scooters sans permis auxquels il faut ajouter l’incivisme de plus en plus marqué des automobilistes – question de génération ? Ce n’est pas le sujet ici.

    Après avoir repris depuis longtemps le train, je comprends que celui-ci est la réponse à ce sentiment de danger pris au guidon de ma moto. 45 minutes en porte à porte avec la moto contre 55 minutes en train + vélo. Le bus est trop long et trop aléatoire.

    Et voilà que je tombe sur un article vantant les mérites du déplacement à trottinette Essai trottinette Go-Ped électrique. Et me voici donc lancé dans la recherche de la trottinette  électrique transportable et qui aurait une autonomie de quelques 50 kms, histoire de pouvoir rentrer en trottinette si les transports en commun venaient à ne plus assurer le retour (grève ou accident de personne ou 11 septembre…). Et là, force est de reconnaitre que LA TROTTINETTE qui réponde à mes critères n’existe pas.

    1. Capable de franchir une pente de 5 à 10 % sur 2 kms
    2. Capable de me ramener chez moi en cas de grève :  30kms à parcourir avec des montées et des descentes, 50kms d’autonomie me parait un minimum
    3. Confortable, il me faut pouvoir emprunter des chemins de terre ou de gravier, monter ou descendre des trottoirs sans prendre de risque
    4. Propre, comme je vais l’utiliser pour aller au travail, je dois arriver aussi propre qu’au départ.
    5. Transportable, il faut pouvoir se déplacer avec, même sans énergie et avec des engins de quelques 15 à 30 kg, il faut pouvoir la pousser à défaut de pouvoir la porter.

    Le choix est simple :

    1. Goped Iped 12Ah : 1 500 €
    2. MyWay : 2 500 €

    ou

    La MyWay est certainement la plus propre, pas de chaine, mais 1 000 € ça compte. Par contre, MyWay n’a qu’un moteur de 250W, et aucun moyen de vérifier si elle est capable de grimper ma côte de 2 kms après plus de 5kms de trajet pour finir par 1 petit km de plat. Un petit calculateur permet de se faire une idée : Consommation électrique du véhicule à propulsion musculaire assistée en positionnant aucune puissance musculaire et une pente de 10% : le résultat est sans appel : 785 Watts

    Donc pour valider qu’une trottinette électrique permet de remplir la tache que je lui demande, m’emmener au travail et me ramener à la maison (je dois pourvoir négocier de recharger l’engin sur mon lieu de travail), je retiens la Goped, solide et facile à modifier au besoin (bien m’en pris vu vu des modifications que je fais être amené à effectuer). Suite au prochain épisode.

    Essai trottinette Go-Ped électriqueEssai trottinette Go-Ped électrique

  • fév 18

    Beaucoup plus simple que pour les versions précédentes, en 3 étapes :

    1. Avec l’utilisateur root : « yum upgrade »
    2. Toujour avec l’utilisateur « root » : « yum install redhat-lsb.i686 redhat-lsb-graphics.i686 redhat-lsb-printing.i686″
    3. cliquer sur le lien pour télécharger google-earth sur le site de google, et laisser faire la proposition automatique de votre browser « installation de logiciels »

    Et voilà, maintenant vous pouvez utiliser « Google Earth » sur votre distribution préférée.

  • jan 3

    Mon premier article de la série des pourquoi?. Comme il est interdit d’appeler au boycott en France (sinon vous pouvez être jugez coupable du manque à gagner et dans ce cas amender aux remboursement des sommes perdues) je propose de s’exprimer tous dans cette série des pourquoi? Ou chacun pourra s’exprimer et indiquer pourquoi il ne faut pas.

    Donc pour moi, il ne faut pas acheter de PC à la FNAC pour les raisons suivantes :

    1. PAS LE BON MODELE : Je recommande à notre responsable des achats un modèle bien spécifique des chez Acer le dernier né de la série Aspire S3 (disque dur SSD, écran 1600×900, super slim…) Le vendeur de la FNAC lui refile le modèle de base avec écran 1366×768 et disque dur classique 5400tr/mn.
    2. 4H POUR UN ECHANGE : Je retourne à la FNAC pour changer le modèle en question. Résultat, le PC ACER est passé de 800 à 1000 €. Je prends donc un HP 6175 (Core i7, 6GB, 1TB). et là j’ai passé 4 heures entre le service SAV qui ne veut pas me rembourser, le service commercial qui part en pause au moment où après avoir fait la queue, c’est mon tour (et hops faites donc la queue à un autre comptoir, c’est l’heure de ma pause). Plus un passage en caisse, suivi d’un passage au retrait marchandise, le tout en 4H…
    3. EN PANNE 1 MOIS plus tard : heureusement j’ai pris la garantie 2 ans échange à neuf. et bien croyez le ou pas le modèle HP n’existe plus. Il m’est proposé un modèle moins performant au même prix.
    4. PRÊT D’UN PC MAIS REPRIS AVANT LE REMPLACEMENT : super le prêt, mais seulement il reviennent me le prendre avant que j’ai reçu le bon d’échange pour un nouveau PC !!?? Appel le vendredi pour me dire que mon PC n’est pas réparable (carte réseau HS sur un portable) je vais recevoir un bon d’échange et que le service reprends le PC de prêt (sous entendu après mais il ya du avoir cafouillage)
    5. PAYEZ ENCORE : Un modèle équivalent est finalement trouvé par un deuxième vendeur après une nouvelle recherche dans l’inventaire, mais il me faudrait débourser un acompte pour réserver le PC. J’ai donc payer plus de 1000 € pour le PC avec la garantie
    6. 2 JOURS SANS PC : pour l’instant, demain le vendeur de la FNAC m’appelle pour me dire si le PC portable retenu est arrivé et si je peux venir le chercher.

    CONCLUSION : c’est mon premier et dernier PC à la FNAC. C’était mon au moins mon dixième PC Personnel et mon XXXXème PC que j’achète. Donc je pense connaitre à peu près tous les circuit de vente et de tous les constructeurs. Pour quoi avoir choisi la FNAC pour celui-ci, parce que j’étais pressé et que le service achat de ma nouvelle société n’avait que cette solution pour faire vite. En tous les cas plus jamais de produit de la FNAC pour moi. Pour vous, si cela a bien fonctionner tant mieux, pour ceux qui ont vécu le même genre d’expérience, faites le savoir ici ou ailleurs. A la FNAC de profiter de cette expérience pour s’améliorer si c’est possible …

    Tagged as: , ,
  • fév 25

    Tout d’abord, désolé à tous ceux qui aurait posté de vrais commentaires sur mon site. Mais suite à une avalanche de commentaire (plus de 300) tous plus véridique les uns que les autres. J’ai eu des doutes, trop de lien vers des sites commerciaux.

    J’ai donc activé l’extension / plugins Akismet (http://akismet.com/) pour filtrer les vrais commentaires. Et là plus de commentaires, donc je suis obligé de reconnaître qu’Internet n’est vraiment pas un endroit sûr.

    Bravo et grand merci à Akismet.

    Pour les vrais lecteurs de mon blog et qui trouve un intérêt réel à mes articles, n’hésiter à me laisser un message / commentaire. Les commentaires avec des liens commerciaux seront toujours suspect, ceux vers des blogs personnels sont les bienvenus. Rançon de la liberté sur le Net.

  • fév 22

    Dernièrement Thunderbird me signale une modification du certificat SSL du serveur de mail OVH « ssl0.ovh.net ». Ces opérations étant excessivement rare sont suspectes par défaut. Si quelqu’un vous injecte un mauvais certificat, il pourra lire tout les mails émis en clair depuis votre client mail préféré.

    Première chose, contacter le service client d’OVH, personnellement, je n’ai pas eu de chance, j’en suis toujours à expliquer à mon interlocuteur qu’il est vitale pour eux de publier la signature de leur certificats afin que l’on puisse en vérifier l’authenticité.

    Donc il nous faut procéder autrement.

    1. Récupérer le certificat de façon sûre :
      1. Trouver un service web d’authentification de certificat : http://www.digicert.com/help/
      2. Entrez le nom du serveur suspect : « ssl0.ovh.net » en l’occurence.
      3. Récupérez le numéro de série et la signature SHA1 :
        • Serial Number = 07D435FA85CCA8E323A974AFD35A1A24
        • SHA1 Thumbprint = F9DC41F9A238519B56E498E6CD813142E60E266D
    2. Comparer avec le certificats reçu :
      1. Ouvrir notre Thunderbird préféré, menu « Edition / Préférences »
      2. Dans le fenêtre des préférences ouvrir la sous-fenêtre   »Avancé »
      3. Dans cette sous-fenêtre afficher l’onglet « Certificats »
      4. Et enfin cliquer sur le bouton « Voir les certificats »
      5. Dans le fenêtre de « Gestion de certificats » sélectionner l’onglet « Serveurs »
      6. Puis sélectionner le certificat qui nous préoccupe « ssl0.ovh.net » (il se peut que vous en ayez plusieurs, à vous de voir lequel est encore valide)
      7. Demander à le voir, cliquez sur le bouton « voir… »
    3. Comparons les certificats :
      1. Si le numéro de série et l’empreinte numérique SHA1 sont TOTALEMENT IDENTIQUE vous pouvez dormir tranquille il s’agit bel et bien d’une opération de maintenance ordinaire correctement effectué par votre fournisseur de service. Sinon ALERTE GENERALE, supprimez le certificat et voyez avec le service client de votre fournisseur OVH où se situ le problème, bonne chance.

    J’ai rédigé cet article pour aider le service client OVH à comprendre de quoi il s’agit, et bien sûr pour tout ceux qui pourrait être amené à rencontrer ce même genre de problème. La sécurité de nos données personnelles en dépends. Soyez vigilant.

    Messieurs d’OVH, la prochaine fois que vous procédez à ce genre d’opération, pensez à prévenir vos clients, ce serait plus courtois que d’affoler tout le monde (enfin les gens sérieux qui se préoccupe de lire tout les messages d’alerte et d’erreur, de les comprendre et de les corriger).

  • jan 17

    Un email n’est pas confidentiel, ceux qui y ont accès durant son transfert peuvent le lire. Un email c’est comme une carte postale. Mais autant il était assez facile d’identifier l’auteur d’une carte postale par son écriture manuscrite, autant un email est anonyme. Comment être sûr que celui qui me l’envoie est bien celui qu’il prétend être ?

    De plus, aujourd’hui nous échangeons des emails avec notre banque, la sécurité sociale, EDF, des commerçants, comment être sûr que l’auteur d’un email est bien celui que je crois ? Ai-je envie que tout à chacun (un peut plus malin que les autres) lise mon courrier, connaisse mes sentiments envers tel ou telle, connaisse mes problèmes de santé, accède à mes compte bancaires, lise les emails me remémorant mon mot de passe oublié  …

    Il existe pourtant un moyen simple de vérifier l’identité de l’auteur d’un email, la signature. Ce même procédé me permet aussi de cacher ma correspondance durant son transfert comme un courrier dans une enveloppe: le chiffrage de mon courrier à l’aide d’OpenPGP. Ce programme encode mon courrier avec une clé que seul le destinataire est capable de décoder.

    Si cela vous intéresse, lisez le guide que je viens d’écrire sur le sujet. En quelques étapes simples, vous allez pouvoir échanger des emails sécurisés avec vos amis et correspondants. Cela devrait pas vous prendre entre 1 à 2 heures de votre temps, mais la liberté est à ce prix. Ce document est au format OpenOffice 2010-11-14_CommentChiffrerSesMailsGRATUITEMENT_v1.1

    Pou ceux qui ne dispose pas de ce merveilleux logiciel libre : http://fr.openoffice.org/

    Publié sous licence : licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported.

    N’hésiter pas à commenter, un Internet libre et sécurisé, c’est possible. A vos claviers.

  • jan 6

    « pdfbklt » est la commande magique.

    USAGE:

    PDFBKLT [-b num/size] [-p num] [-q] [-r] [-s size] pdffile

    (c) M. Hosken.     Version: 1.6

    Converts a PDF file into a booklet. It edits the pdffile to add the
    modifications at the end.

    -b num/size    Specifies which page contains the output page size details [1]
    or gives the dimensions of the page in pts (x;y) or A4,ltr,lgl,A5
    -l        Flag to indicate linear scaling
    -p num    Specifies the number of pages on the output page (1, 2, 4) [2]
    If 4, can be 4s to flip on short edge
    -q        Quiet (no on screen messages)
    -r        Rotates the output (-p 2 rotates automatically, -r rotates back)
    -s size   Specifies the the location of the actual text on a page:
    2   half page right and left (big gutter)
    2r  half page always on right
    2l  half page always on left
    2b  dual half pages on right and left
    assumes last page opposite first
    4   1/4 page right and left bottom (very big gutter)
    4t  1/4 page right and left top (very big gutter)
    4r/4l/4rt/4lt   1/4 page always on right or left bottom or top
    location as a single string: minx,miny,maxx,maxy in pts

    Le mieux est la commande suivante, modifier mon fichier PDF en version imprimable en recto verso sur mon imprimante (gérant l’impression recto-verso):

    #>pdfbklt -b A4 -p 2 file.pdf

    !! Attention !! le résultat est la modification du fichier PDF, donc pensez à faire une copie avant.

    Tagged as: ,

Google Translator

 

Fatal error: Call to undefined function SocialSlider() in /home/porsmele/www/wp-content/themes/live/footer.php on line 2